"A cause d'Un Moment"

« Si on se retrouve un jour dans un théâtre, c'est parce que qu'il y a quelque chose que l'on n'a
pas supporté ».
Valère Novarina (Théâtre des Paroles)

Dans ce nouveau spectacle, il est question du corps, de l'identité. Ce corps que l'on ne choisit pas est parfois l'expression visible d'une identité.

Un corps oui mais celui d'une femme. Et comme un fil conducteur, ce corps de femme, qui danse, explose hors des carcans que l'on voudrait lui imposer.

Avec humour et lucidité, la danseuse nous montre la lutte que lui occasionne son corps. Immergée dans un univers musical rock, cette femme qui danse sur scène ne parle pas. Et pourtant tout est dit. Sur le poids de son corps féminin, qui parfois l'entrave de ses courbes. Sur les désillusions, les déchirements, présents dans chaque mouvement du corps dansant. Sur la recherche d'un équilibre, d'une réconciliation.

Comme un coup de poing, Elle danse la douleur mais aussi la joie de son corps. Celui d'une danseuse. Celui d'une femme libre.

 Revue de Presse

 Point de vue/Sortir

« Samba la race »

Danse « A cause d'Un Moment »

« Combien de femmes noires ont été surnommées Blanche-neige par des bons blancs à l'humour hérité des colonies ? Trop. Qu'à cela ne tienne. Sabine Samba, la petite fille de Rochefort couleur Brazzaville, a biberonné le hip hop à la racine. Et comme ces noirs américains qui s'interpellaient « Nigger » pour désamorcer les insultes wasp (White anglo-saxon protestant), elle nous envoie d'emblée le cliché dans la face. Un nuage blanc et la robe de l'héroïne de Grimm en fonds de scène, une transe stroboscopique sous tension, oui Sabine Samba est une princesse mais il y a du grincheux en elle. Et si elle rêve aussi du prince charmant, elle a quelques fondamentaux à rappeler.

Personnels. Politiques. Satiriques. Né de la rencontre entre la danseuse et Renaud Cojo, metteur en scène passionné de rock à l'humour distancié, « A cause d'Un Moment » est une pièce absolument réjouissante. Dans ce voyage autobiographique entre djembé et jambon, elle se dévoile glisse, danse, avance, la tête haute et bien faite, du haut de ses talons aiguilles, portant le poids de la bêtise de certains. Et portée par cette force nécessaire quand on est une femme noire, et une danseuse généreuse dotée par la nature côté soutien-george. Merci pour ce moment d'émotion et de vérité. »

Céline Musseau

 

 

Sud Ouest, 9 Octobre 2014

« Merci pour ce Moment »

« Sabine Samba et Renaud Cojo, réunis sur un même projet : le résultat est à la hauteur de nos espérances. Une sortie publique d' « A cause d'Un Moment » en mai dernier au Molière Scène D'Aquitaine, laissait augurer le meilleur de cette collaboration : humiur, sensibilité, musique pop, franc-parler, décalage (complet) et ironie recul sur soi et don de soi concomitants. Sabine Samba est danseuse, transfuge de la compagnie Rêvolution et a fondé sa compagnie, GesuteLLe, en 2004, histoire d'affirmer sa féminité tout en imposant un univers très personnel.

Ici, en compagnie du metteur en scène, elle va plus loin dans le témoignage de sa carrière de danseuse, de sa vie de femme, noire, indépendante, pétrie d'énergie et un rien provocatrice, notamment quand elle évoque sa nature très généreuse dotée côté bonnets. Et, surtout, elle explore toutes les possibilités de son corps, de son expression artistique. « A cause d'Un Moment » joue sur la déstabilisation, la déconstruction de tout ce qu'elle a appris, sur l'instinct, sur le renouveau des techniques comme de l'écriture chorégraphique. A un moment de vie, il faut regarder les choses en face, s'interroger et donner un sens à tout ça. Et ce n'est pas forcément sérieux, même si c'est important.

En sortant du spectacle, vous direz merci au duo Samba/Cojo, pour ce moment de vérité d'émotions et de rires. »

 

pdftélécharger dossier de presse